1- Harmoniser la réglementation la législation pharmaceutique maghrébine

2- Œuvrer pour la mise en place d’une stratégie maghrébine dans le domaine du médicament au niveau de la production, de la reconnaissance mutuelle des autorisations de mise sur le marché et de la reprise des achats des médicaments en commun.


3- Mettre en place une structure regroupant les industriels pharmaceutiques maghrébins.

4- Constituer un comité intermaghrébin de réflexion sur le devenir du secteur pharmaceutique vu l’évolution démographique des populations et du personnel de la santé et vu la révolution des Technologies de l’Information et de la Communication que connait notre profession.

5- Dynamiser la coopération entre tous les acteurs de la santé publique pour que le patient soit toujours au centre de leurs préoccupations. Ne jamais séparer les enjeux pharmaceutiques des enjeux de la santé publique des enjeux du développement économique durable.

6- Poursuivre la réflexion sur l’évolution de l’acte biologique en acte médical et de l’analyse médicale en examen de biologie médicale.

7- Renforcer le lien entre les différentes facultés de pharmacies des pays magrébins, les ordres des pharmaciens, les sociétés savantes et tous les professionnels du secteur pharmaceutique afin de garantir une formation initiale et continue répondant aux besoins actuels et futurs du secteur.

8- Mettre en valeur et renforcer le rôle du pharmacien entant qu’éducateur thérapeutique et de santé.