Les répartiteurs pharmaceutiques Tunisiens sont des intermédiaires entre la Pharmacie Centrale de Tunisie, les industries pharmaceutiques Tunisiennes et les pharmaciens. Ce secteur est peu connu du public, et parfois même des professionnels de la santé. L’impact de cette activité sur notre système de santé est déterminant pour la santé publique tant par la nature de son positionnement commercial et financier que par la nature professionnelle de cette activité qui entrepose et transporte des vaccins, des dérivés sanguins et des produits dont les bonnes conditions d’entreposage sont indispensables pour la santé publique.

 


1- Historique

- En 1956, l’approvisionnement des 180 pharmaciens était assuré par 2 structures privées de répartition. A cette période la pharmacie Centrale des hôpitaux de Tunisie prend rapidement le contrôle de la gestion centrale du médicament et décide de créer des dépôts régionaux pour assurer la disponibilité des médicaments et pallier au départ progressif des pharmaciens étrangers.
- En Novembre 1960, et en avril 1977 deux autres grossistes pharmaceutiques sont créés.
- Vers la fin des années 1970 et le début des années 1980, vu le numerus clausus empêchant l’ouverture de pharmacie d’officines, on constate l’ouverture de plusieurs dizaines de répartiteurs pharmaceutiques. Ces entreprises sont concentrées dans les grandes villes de Tunisie (Tunis, Bizerte, Sousse, Sfax, Kairouan). L’esprit initial coopératif des entreprises de répartition s’efface progressivement au profit de l’aspect lucratif qui se développe dans un climat concurrentiel souvent déloyal. Il faut signaler que cette profession n’a jamais été contingentée ni limitée dans son accessibilité.

Vu le développement rapide de cette profession, et dans le but de mieux veiller aux intérêts de ce secteur l’association des pharmaciens grossistes fut créée en 1988. Dans le but de mieux défendre les intérêts de la profession de répartition, l’ensemble des membres de l’association des pharmaciens grossistes décideront en 1991 d’adhérer à l’Union Tunisienne de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat « UTICA ».


2- Présentation du secteur de la distribution pharmaceutique

Le secteur de la distribution pharmaceutique est représenté par la Chambre Syndicale de la Répartition Pharmaceutique. La chambre syndicale est l’organisation professionnelle patronale de la répartition pharmaceutique. Elle exerce ses activités dans le cadre de l’UTICA. Sa mission consiste à Servir la Santé Publique, Représenter, Défendre et promouvoir la profession auprès des différentes structures.
Les textes se rapportant à l’activité de grossiste répartiteur sont les suivants :
- Arrêté du ministre de la santé publique du 30 juillet 2009, modifiant et complétant le cahier des charges relatif à l’organisation de l’exploitation des établissements des grossistes répartiteurs en pharmacie approuvé par l’arrêté du 28 mai 2001.
• Quelques chiffres :
• +60 grossistes couvrent 100% du territoire pour approvisionner plus de 2 000 pharmacies
• 95% des ventes de la PCT transitent par le secteur de la répartition (secteur officines)
• 95% des ventes de l’industrie pharmaceutique transitent par le secteur de la répartition
• Délais de livraison 2 heures (grandes agglomérations), 3 à 4 heures (en dehors des grandes agglomérations)
• +6000 livraisons par jour (Chaque pharmacie est livrée en moyenne 3 fois par jour)
• 3000 emplois
• Marge bénéficiaire brute 8% sur le prix de vente
• Chiffre d’affaire pour 2012 estimé à plus de 800 MD.

Fig. 7 : Répartition des grossistes répartiteurs par gouvernorat (2012)


 

 

 

 

Bonnes Pratiques de distribution en Gros du médicament


 

 

 

 

 

Liste des grossites répartiteurs (2014)